Remboursement chirurgies bariatriques : combien proposent les mutuelles et la Sécurité sociale pour la Sleeve et autres chirurgies de l'obésité ?

Le remboursement de la chirurgie bariatrique par les mutuelles santé atteint 500 % des tarifs de base de la Sécurité sociale soit 4000 € pour les opérations pour maigrir prises en charge par l'Assurance maladie à 70 % de ses tarifs de bases (BRSS) :

  • 511,19 € pour la chirurgie de Sleeve gastrique par cœlioscopie (gastrectomie)
  • 562,95 € pour l'opération de By-pass gastrique par laparotomie
  • 452,34 € l’intervention de pose d'un Anneau gastrique (gastroplastie).

Plus d'une mutuelle santé à choisir en ligne complète ces prises en charge des opérations contre l'obésité et rembourse la majeure partie des prix de ces chirurgies pour maigrir qui coutent en moyenne 5 000 € dont 1 200 € de dépassements d'honoraires des chirurgiens. Ces complémentaires santé couvrent aussi avec des forfaits de plus de 100 €/jour la chambre particulière durant l'hospitalisation (entre 3 et 4 jours).

« Mutuellespascheres.fr » détaille combien est remboursée la chirurgie bariatrique par les complémentaires santé et la CPAM et comment trouver une mutuelle santé moins chère qui prend bien en charge d'une opération pour perdre du poids.

Remboursements chirurgies bariatriques : que couvrent les mutuelles et la Sécurité sociale et quelles sont les conditions de prise en charge des opérations anti-obésité ?

Les remboursements des chirurgies bariatriques par les mutuelles et la Sécurité sociale couvrent les opérations de Sleeve, Bypass, Anneau gastrique, Ballon gastrique et certaines autres chirurgies de l'estomac pour maigrir.

Le recours à une mutuelle santé pour rembourser ces chirurgies bariatriques est indispensable car ces opérations sont coûteuses. Par exemple, le prix d'une sleeve est de 4 500 € dans le cadre d'une prise en charge par la Sécurité sociale dans l'un des 37 Centre Spécialisé de l'Obésité (CSO)* conventionné en secteur public ou privé. Sinon, le cout de cette gastrectomie dépasse 15 000 € hors prise en charge dans une clinique privée. Quant à la pose d'un anneau gastrique, elle coûte en moyenne 3 000 €.

L'une des conditions pour le remboursement des chirurgies de l'obésité par les mutuelles santé est la prise en charge préalable des opérations d'amaigrissement par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM).

Ainsi, avant de pouvoir bénéficier du remboursement d'une sleeve ou d'un bypass, il est nécessaire de suivre un parcours de soin rigoureux.

En effet, les prises en charge de la chirurgie bariatrique par la Sécurité sociale sont conditionnées par 6 critères :

  1. Etre âgés de 18 à 60 ans
  2. Souffrir d'obésité morbide après l'échec d'un traitement d'amaigrissement pluridisciplinaire (médical, nutritionnel, diététique et psychothérapeutique) suivi pendant 6 à 12 mois.
  3. Présenter un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à
    • 40 kg/m² sans comorbidité
    • 35 kg/m² en cas de complications associées (diabète de type 2, maladie cardiovasculaire, syndrome d'apnée-hypopnée obstructive du sommeil, etc.)
  4. Etre exempt de risques opératoires (cardiaques, pneumologiques, anesthésiques, etc.) et ne pas présenter de contre-indications d'ordre psychologique ou pour addiction (alcoolique, dépressif, etc.)
  5. Obtention de l'accord préalable de l'Assurance-maladie délivré uniquement si l'opération est à portée réparatrice et non-esthétique
  6. Se faire opérer dans l'un des CSO à choisir parmi la liste des 37 Centres Spécialisés de l'Obésité.

En cas d’échec d’une première opération contre l’obésité, le patient peut faire une deuxième demande d’entente préalable auprès de la Sécurité sociale après un délai de 6 mois.

Dans ce cas, la seconde opération pour maigrir est remboursable à condition du changement du protocole opératoire (sleeve suite à la pose d’un anneau gastrique, bypass après une sleeve, etc.) et que l’échec de la première chirurgie soit constaté après un traitement pluridisciplinaire d’amincissement.

L'intervention de la Sécurité sociale concerne une partie des frais liés à l'opération contre l'obésité morbide et des dépenses d'hospitalisation.

Toutefois, elle laisse aux assurés de lourds restes à charge que seule une mutuelle santé chirurgicale, bien choisie lors d'une comparaison en ligne, permet d'en réduire les charges financières sur le budget du patient désireux de perdre une ou plusieurs tailles.

Remboursement chirurgie bariatrique par la mutuelle : quelles garanties prévoir pour une meilleure prise en charge des opérations d’obésité ?

De meilleurs remboursements de la chirurgie bariatrique par les mutuelles nécessitent de choisir des garanties capables de bien prendre en charge les :

  • dépassements d'honoraires des chirurgiens et des anesthésistes : des garanties à partir de 300 % sont recommandées pour rembourser les multiples consultations lors du bilan préparatoire et les notes de frais de l'équipe chirurgicale. D’ailleurs, les compléments d'honoraires, totalement à la charge du patient, constituent une part importante du coût réel de l'opération bariatrique comme le montre le tableau suivant :
    Chirurgie de l'obésité Dépassements d'honoraires moyens
    (Chirurgien + anesthésiste)
    Prix moyen de l'opération
    Chirurgie obésité par sleeve 1 800 €* 4 500 €*
    Chirurgie obésité par bypass 1 500 €* 4 500 €*
    Chirurgie obésité par Anneau Gastrique 1 300 €* 3 000 €*

    Dépassements d'honoraires par rapport aux prix moyens des chirurgies de l'obésité

    (*Tarifs en 2022 donnés à titre indicatif)

    Ainsi, des taux supérieurs à 200 % sont recommandés pour rembourser les dépassements d’honoraires et autres frais hospitaliers. Il est aussi intéressant de prévoir une mutuelle qui rembourse bien les frais de confort comme la chambre individuelle (90 à 110 €/jour), le lit d’accompagnant, etc.

  • médecins nutritionnistes et diététiciens : respectivement remboursés par les mutuelles à hauteur de 500 % du BRSS et jusqu'à 400 €/an, leurs aides sont essentielles pour la réussite de l'opération anti-obésité.
    En effet, avant une opération de pose d'une sleeve gastrique, d'un anneau, etc., le patient est mis au régime (diète cétogène, diète yaourt, etc.). De même, après la chirurgie bariatrique, l'opéré(e) doit suivre un protocole alimentaire pour stabiliser la perte de poids, récupérer des suites de la chirurgie bariatrique et apprendre de bonnes habitudes alimentaires pour maintenir son nouveau poids après la chirurgie pour maigrir.
  • transport médical : il est possible de souscrire à une mutuelle qui rembourse jusqu’à 500 % pour le transport à domicile afin de compléter les prises en charge à 65 % par la Sécurité sociale. Ces dernières sont accordées sur prescription médicale si l’état de santé de l’opéré justifie le transport à domicile par ambulance ou par taxi médicalisé.
  • compléments alimentaires : une bonne mutuelle santé propose des forfaits de l'ordre de 90 €/an pour le remboursement des suppléments en vitamines, minéraux, oligoéléments, protéines, etc., prescris pour éviter les carences nutritionnelles, suite à une opération de restriction de l’estomac.
  • rééducation fonctionnelle : des taux de remboursement de l'ordre de 250 % et des forfaits de 50 €/séance sont à prévoir afin de couvrir les coûts de la kinésithérapie ou l'ergothérapie utiles pour améliorer l'autonomie et la qualité de vie des patients après une intervention à l'abdomen.

En raison de la durée et de la complexité de l'approche chirurgicale de traitement de l'obésité, il est aussi intéressant d'opter pour une mutuelle avec d'excellents remboursements des consultations des médecins avant et après l'opération.

Toutes les garanties susmentionnées sont à vérifier lors de faire des devis gratuits sur « Mutuellespascheres.fr ».

Remboursement chirurgie bariatrique par les mutuelles : la prise en charge du psychologue est-elle le secret de la réussite de cette opération pour maigrir ?

Un bon remboursement des chirurgies bariatriques (Sleeve, Bypass, Anneau gastrique, etc.) par les mutuelles santé s’étend aux différents frais de santé nécessaires à la réussite des opérations contre l’obésité.

En effet, la préparation psychologique des assurés en surpoids est recommandée pour affronter les appréhensions avant une chirurgie de l’obésité notamment pour la gastrectomie par Sleeve (retirer une partie de l’estomac), par bypass (réaliser un court-circuit gastrique pour modifier le circuit alimentaire) ou par gastroplastie (pose d’un anneau gastrique pour compresser l’estomac).

De plus, le résultat de la chirurgie bariatrique est à entretenir par le biais d'un suivi psychologique constant pour stabiliser la perte de poids et la maintenir à long terme. En effet, l'obésité extrême est une maladie chronique dans laquelle les facteurs émotionnels jouent un rôle important.

Le plus souvent, le gain pondéral postopératoire intervient suite à des difficultés psychologiques ou à la reprise des anciennes habitudes alimentaires causées par la baisse de motivation.

Dans les deux cas, le recours à un psychologue aide le patient en surpoids à changer de comportement, à apprendre à se soustraire aux tentations gourmandes et à mieux gérer ses émotions susceptibles de le conduire à des comportements alimentaires erronés (stress, colère, frustration, etc.).

L'aide psychologique contre la reprise de poids passe aussi par la prévention des états dépressifs ou anxieux qui sont les premiers facteurs d'obésité.

Pour garder votre nouveau poids, mettez toutes les chances de votre côté, demandez des devis sur-mesure et obtenez une mutuelle pas chère aux remboursements performants des consultations chez le psychologue.

4.0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Évaluation 4.0 sur 5 (note basée sur 20 vote(s))

Évaluer notre article