Prise en charge de la dépression : que remboursent les mutuelles pour les psychothérapies, antidépresseurs, hospitalisation et médecines douces ?

Les prises en charge médicales de la dépression sont bien remboursées par les mutuelles pas chères avec des garanties jusqu'à 400 % pour les visites du psychiatre, 130 €/jour pour la chambre durant l'hospitalisation en service psychiatrique, 100 % pour les antidépresseurs, etc.
Ces mutuelles remboursent aussi à plus de 70 €/consultation du psychologue, 200 €/an pour les médecines douces indiquées en cas d'épisode dépressif, etc.

« Mutuellespascheres.fr » détaille aux personnes dépressives les garanties à prévoir dans leurs complémentaires santé pour mieux se faire rembourser les différentes prises en charge thérapeutiques de cette maladie à part entière.

Ce comparateur propose également de procéder à la comparaison gratuite en ligne des mutuelles qui remboursent les traitements de la dépression selon qu'il s'agit d'un adolescent, d'un adulte ou d'une personne âgée.

Prise en charge de la dépression : que remboursent les mutuelles pour les psychothérapies, l'hospitalisation et les traitements médicamenteux ?

Les prises en charge de la dépression sont bien remboursées par les mutuelles et la Sécurité sociale si les traitements psychiatriques et les soins médicamenteux sont réalisés dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

En effet, seuls les adolescents et les adultes de moins de 26 ans peuvent consulter directement un psychiatre. Par contre, si un assuré se doute d'être dépressif, il doit d'abord consulter son médecin traitant qui l'oriente par la suite vers le spécialiste adéquat vu que de nombreuses maladies ont des symptômes similaires à la dépression (fatigue, perte d'appétit, troubles du sommeil, etc.).

Dans ce cas, les prises en charge par la Sécurité sociale des frais de diagnostic d'une dépression et des psychothérapies se font à 70 % de la BRSS et peuvent être complétées par une mutuelle santé qui rembourse bien les :

  • Consultations de psychiatres : des taux supérieurs à 200 % assurent de bons remboursements des consultations de médecins psychiatres conventionnés en secteur (1). Dans le cas où l'assuré choisi de suivre une psychothérapie en cabinet privé et non pas en centre médico-psychologique (CMP), sa mutuelle santé rembourse selon les garanties souscrites les honoraires du psychiatre libéral conventionnés en secteur (2).
  • Hospitalisations en service psychiatrique : en cas de dépression majeure accompagnée de comportements à risque (automutilation, refus de s'alimenter, tentative de suicide, etc.), le patient peut intégrer un centre spécialisé en psychiatrie. Ce recours coûte cher et seul un niveau élevé de remboursement pour l'hospitalisation en psychiatrie est capable de couvrir les frais de séjours, la chambre individuelle, etc.
  • Médicaments : les mutuelles à comparer en ligne remboursent à 100 % les antidépresseurs, anxiolytiques et autres médicaments psychotropes prescrit pour soulager les symptômes d'une dépression majeure (anxiété généralisée, stress post-traumatique, attaques de panique, etc.) et administrés en parallèle d'une psychothérapie.

Demandez vos devis dès maintenant et choisissez une mutuelle pas chère avec de bons remboursements des psychologues et des autres traitements contre les troubles de l'humeur.

Prise en charge de la dépression : que remboursent les mutuelles santé pour les psychologues et les médecines douces ?

Une bonne mutuelle santé en cas de dépression a l'avantage de rembourser différents frais peu on non pris en charge par la Sécurité sociale comme :

  • Consultations du psychologue : certaines mutuelles pour dépression remboursent jusqu'à 30 €/visite pour 13 séances/an pour les séances de suivi psychologique. D'autres complémentaires santé couvrent jusqu'à 55 €/consultation du psychologue. Ceci permet de compléter intégralement les prises en charge de la CPAM limitées à 30 €/séance pour des visites qui coutent en moyenne 60 €.
  • Médecines douces : des forfaits de 270 €/an sont proposés pour rembourser les thérapies naturelles comme la luminothérapie en cas de dépression saisonnière, l'acupuncture, la sophrologie, l'hypnose, etc.
  • Cures thermales : des forfaits de 350 €/an permettent de prendre en charge les frais des cures thermales indiquées pour soulager certains épisodes dépressifs légers ou modérés comme la dépression réactionnelle (dépression psychogène), les troubles psychosomatiques, etc.
  • Préparations phytothérapiques : jusqu'à 200 €/an sont proposés pour rembourser la phytothérapie prescrite pour soulager des troubles passagers de l'humeur comme en cas de dépression post-partum durant laquelle la maman dépressive allaitante ne peut pas prendre des antidépresseurs.
  • Abonnement à une salle de sport : la pratique d'une activité sportive aide à guérir une dépression et à en réduire les symptômes. Pour cette raison, de nombreuses mutuelles remboursent à la limite de 90 €/an pour l'abonnement à une salle de sport. Il existe même des compagnies qui couvrent jusqu'à 400 €/an en d'une ALD (3 épisodes dépressifs récurrents).

La décision de recourir à l'une de ces thérapies est généralement prise d'un commun accord entre le médecin et le patient afin de s'assurer du maximum de succès de la prise en charge de la dépression. Le traitement choisi peut être ajusté en fonction de l'évolution de l'état de santé du patient. Pour cette raison, il vaut mieux prévoir une mutuelle santé qui rembourse bien l'ensemble des dépenses envisageables.

Prise en charge de la dépression : quand faire appel à votre mutuelle santé pour le remboursement des soins d’une dépression nerveuse ?

Un patient a intérêt à faire jouer les garanties de sa mutuelle santé pour le remboursement des soins d’une dépression comme les séances de psychothérapie, après s'être assuré que les symptômes éprouvés sont ceux d'un réel état dépressif et non dus à des sauts d'humeurs temporaires ou à excès de stress passager.

« Mutuellespascheres.fr » met à votre disposition un questionnaire simple et rapide afin de pouvoir juger de l'état de votre santé :

  OUI NON
Avez-vous l'impression d'avoir raté votre vie
Êtes-vous découragé(e) lorsque vous pensez à l'avenir
Êtes-vous déçu(e) de vous-même
Êtes-vous nostalgique et pensez-vous uniquement au passé
Avez-vous des difficultés à sourire et à avoir des idées positives
Êtes-vous moins motivé(e) pour vos anciens centres d'intérêts
Êtes-vous paniqué(e) et ou agité(e)
Êtes-vous plus fatigué(e) que d'habitude
Avez-vous des troubles de sommeil (Insomnie, réveils nocturnes)
Avez-vous perdu ou pris beaucoup de poids (7 kg)
Avez-vous des difficultés à respirer (oppression)
Avez-vous des difficultés à vous concentrer et à vous décider
  • moins de 5 « OUI » : Résultat => fluctuations normale de l'humeur
    Tant qu'il est temporaire, le sentiment de tristesse est considéré comme un simple passage à vide. Toutefois, évitez de vous laisser aller, prévoyez de sortir, faire du sport, etc.
  • de 5 à 7 « OUI » : Résultat => la déprime est probable !
    Bien que vous présentiez des troubles bénins de l'humeur, ils sont néanmoins à la limite de la légère dépression. Il est recommandé de consulter un praticien (psychologue, médecin traitant) afin de prendre les mesures nécessaires pour sortir de cette phase difficile.
  • 8 « OUI » ou plus : Résultat => prenez garde ! vous êtes déprimé !
    Les symptômes que vous avez déclarés lors du questionnaire indiquent que vous êtes effectivement déprimé(e). Il est vivement conseillé de consulter un psychiatre ou un psychologue, afin d'avoir une évaluation plus approfondie et un traitement approprié.

Ce test est présenté uniquement à titre indicatif sans se substituer au diagnostic d'un psychiatre. Si vous croyez être en dépression, faites vos devis gratuits, dès maintenant, et accédez aux meilleurs remboursements sans délai de carence des psychothérapies ou psychiatrie avant d'être à bout de nerfs.

Prises en charge de la dépression : quels remboursements par les mutuelles santé pour les soins contre les troubles du sommeil ?

Parmi les remboursements les plus utiles en cas de dépression figurent les prises en charge par les mutuelles santé des tests indiqués pour diagnostiquer le lien entre les troubles du sommeil et un état dépressif ainsi que leurs soins.

En effet, pour les 15 % de dépressifs qui dorment plus que la moyenne ou les 80 % d'entre eux qui éprouvent des difficultés à dormir, il est indispensable de se munir d'une bonne mutuelle santé et d'avoir une prescription médicale avant de passer les tests de dépistage suivants :

  • questionnaire d'évaluation du sommeil
  • enregistrements polysomnographiques du sommeil
  • examens respiratoires.

Après avoir écarté toute autre forme de maladie susceptible de causer des troubles du sommeil (insomnie, réveil nocturne, hypersomnie, etc.), ces derniers sont traités par une psychothérapie cognitive et comportementale en s'attaquant à leur cause réelle, à savoir la dépression.

D'autres soins complémentaires sont aussi envisageables (somnifères, antidépresseurs, médecine douce.) afin de faire bénéficier la personne dépressive d'une qualité de sommeil propice à son rétablissement.

Afin de bénéficier de bons remboursements de ces soins, pensez à comparer les mutuelles spéciales dépression pour trouver celle qui complétera au mieux les prises en charge de la Sécurité sociale.

4.3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Évaluation 4.3 sur 5 (note basée sur 14 vote(s))

Évaluer notre article