Remboursement du kinésithérapeute : quelles prises en charge par les mutuelles et la Sécurité sociale des consultations chez le « kiné » et comment les obtenir ?

Le remboursement du kinésithérapeute par une bonne mutuelle santé couvre à plus de 80 €/séance de « Kiné » prescrite en cas de soins de rééducation ou de réadaptation fonctionnelle suite à une entorse, un accident, un AVC, une opération chirurgicale, de drainage lymphatique, etc.
Quant à la Sécurité sociale, elle prend en charge les frais de kinésithérapie à 60 % de ses tarifs à condition que la séance soit pratiquée sur ordonnance du médecin traitant.

En plus de rembourser au complet les tarifs des masseurs-kinésithérapeutes, les partenaires de « Mutuellespascheres.fr » couvrent aussi jusqu'à 45 €/séance d'autres thérapies fonctionnelles complémentaires à la kinésithérapie comme l'ostéopathie ou l'ergothérapie pour soulager un mal de dos, un trouble musculo-squelettique, etc.

Faites le point sur les remboursements des séances de « Kiné » par les mutuelles et la Sécurité sociale et découvrez comment avoir de meilleures prises en charge. Profitez aussi du formulaire de devis gratuits pour trouver la mutuelle qui rembourse le mieux les tarifs de ces spécialistes de la rééducation.

Remboursement kinésithérapeute : à combien prennent en charge les mutuelles et la Sécurité sociale les séances du « Kiné » ?

Le remboursement du kinésithérapeute par les mutuelles santé varie de 100 à 500 % de la BRSS. Quant à la Sécurité sociale, elle prend en charge à 60 % des tarifs de convention, les actes de kinésithérapie prescrits par le médecin traitant et à 30 % les séances réalisées sans ordonnance du médecin.

En pratique, les remboursements des prix des séances de kinésithérapeute par la Sécurité sociale sont calculés selon les exemples suivants :

Acte Tarif de base Prise en charge Sécurité Sociale
Réadaptation respiratoire kinésithérapique 60,2 €/séance 60 % x 60,2 € = 36,12 €
Drainage lymphatique 33,3 €/Séance 60 % x 33,3 € = 19,98 €
Rééducation membre atteint de rhumatisme 17,2 €/Séance 60 % x 17,2 € = 10,32 €

Exemples des BRSS et des prises en charge d'actes de kinésithérapie par la Sécurité sociale

Concernant le calcul du remboursement du kinésithérapeute par les mutuelles santé, il se fait en multipliant le taux de garanties prévu (100 %, 150 %, etc.) par le tarif de base correspondant à l'acte pratiqué.

Quant au remboursement total d'une séance de « Kiné » il correspond à la somme de l'intervention de l'Assurance maladie et de la mutuelle santé (sans dépasser les frais réellement engagés), moins une participation forfaitaire de 0,50 €/acte laissée à la charge du patient.

Ces prises en charge concernent les actes de kinésithérapie classés selon la nomenclature de la CPAM en 3 types :

  • AMS : actes de rééducation des affections orthopédiques et rhumatologiques effectués par le masseur-kinésithérapeute.
  • AMK : actes pratiqués par le masseur-kinésithérapeute au cabinet ou au domicile du malade, à l'exception des actes effectués dans un cabinet installé au sein d'un établissement d'hospitalisation privé au profit d'un malade hospitalisé.
  • AMC : actes pratiqués par le masseur-kinésithérapeute dans une structure de soins ou un établissement, y compris lorsque le malade y a élu domicile, autre que ceux qui donnent lieu à application de la lettre clé AMK.

Pour toutes vos séances de kinésithérapie faites vos devis en ligne et trouver la mutuelle santé qui vous rembourse bien.

Remboursement kinésithérapeute : quelle mutuelle santé choisir pour couvrir les séances de kinésithérapie et de rééducation ?

Avoir de bons remboursements des kinésithérapeutes nécessite de choisir une mutuelle santé qui rembourse bien les séances de rééducation fonctionnelle dont a besoin l'assuré avec des taux suffisamment élevés :

Actes de kinésithérapie Prix moyens* Prise en charge CPAM Reste à charge Taux conseillé pour un remboursement complet
Bilan ostéo-articulaire en affection rhumatologique 20 € 6,45 € 13,55 € 200 %
Rééducation abdominale après accouchement 40 € 9,80 € 30,2 € 250 %
Rééducation d'un membre atteint de rhumatisme inflammatoire 50 € 9,80 € 40,20 € 300 %

(Prix indicatif avec dépassements d'honoraires pour des kinésithérapeutes non conventionnés)

Exemples de tarifs moyens des « kiné », des restes à charge et des meilleurs taux de remboursements pour des actes de rééducation

Le plus souvent, une mutuelle avec des remboursements à 100 % de la BRSS suffit pour rembourser au complet le ticket modérateur (Reste à charge de l'assuré après la couverture de la CPAM) d'une séance chez le kinésithérapeute.

Toutefois, les prix des séances chez un masseur-kinésithérapeute libéral sont plus élevés que les tarifs de base de la Sécurité sociale (CPAM) en raison des dépassements d'honoraires pratiqués par les « Kinés » notamment lors des séances longues et/ou complexes (Bilan kinésithérapique ostéo-articulaires ou musculaires, séances de rééducation pour un lymphœdème, etc.).

Dans ce cas, prévoir des taux de remboursements à partir de 200 % de la BRSS pour les actes de « kiné » assure de bien rembourser chaque visite et de couvrir l'ensemble du protocole de rééducation fonctionnelle. En effet, le nombre de séances à faire pour différents soins atteignent en moyenne : 15 séances pour une Lombalgie, 30 séances après la pose d'une prothèse de la hanche, etc.

De plus, les kinésithérapeutes souvent sollicités à domicile, comme par exemple en cas d'hospitalisation à domicile, peuvent appliquer des dépassements d'honoraires et des indemnités kilométriques de déplacement.

Pour profiter des meilleurs remboursements des frais de kinésithérapeutes, l'assuré est conseillé de choisir les garanties de sa mutuelle selon :

  • L'objectif des soins : bien que les prises en charge des kinésithérapeutes interviennent souvent en complément des remboursements d'une chirurgie orthopédique le nombre des séances à faire et la nature des soins différents selon qu'il s'agisse de récupérer son autonomie suite à un accident, un AVC ou une opération.
    En effet, retrouver son autonomie après une opération nécessite plus de séances que pour retrouver parfaitement l'usage d'un membre après une foulure, une entorse ou une fracture.
  • Le lieu de la rééducation : selon que le patient désir recevoir les soins de kinésithérapie dans un hôpital, une clinique, un centre de soins de suite et de réadaptation (CSSR), un cabinet ou à domicile, des coûts additionnels sont à prévoir (majoration d'honoraires, indemnités kilométriques, etc.).
    Les patients désireux de recevoir des soins à domicile après un séjour à l'hôpital peuvent réduire les frais liés à sa rééducation par la demande d'une aide pour l'hospitalisation à domicile.
  • Le recours aux appareillages médicaux de rééducation : souvent indispensables, les prix des orthèses, ceinture médico-chirurgicale, corsets orthopédiques, etc., sont couverts à 500 % par les partenaires de « Mutuellespascheres.fr » qui proposent aussi des forfaits spéciaux pour les abonnements en salles de sport, des séjours dans les maisons de convalescence, stations thermales, etc.

Il est à noter qu'il est intéressant d'associer aux remboursements de la kinésithérapie des prises en charge d'autres frais de réadaptation fonctionnelle à associer à ceux de la kinésithérapie comme :

  • Remboursements de soins prodigués par un psychomotricien, ergothérapeute, podologue, etc., par des forfaits qui atteignent 55 €/consultation pour 5 séances/an.
  • Remboursements des séances d'ostéopathie, d'ergothérapie, de chiropractie, etc. par des forfaits annuels de l'ordre de 250 €/an.

Cet objectif est atteint par la réalisation de devis, nécessaire pour comparer les différentes offres santé et choisir la plus avantageuse.

Remboursement du masseur-kinésithérapeute : quelles garanties additionnelles prévoir dans sa mutuelle après un AVC ou un accident ?

Prévoir une mutuelle qui rembourse bien le kinésithérapeute ainsi que les séances de soins psychologiques est essentiel, vu que les principaux volets thérapeutiques des soins de suite après un AVC ou un accident sont la rééducation motrice et le suivi psychologique.

En effet, le psychiatre ou le psychomotricien interviennent dans le cadre d'une hospitalisation, au sein d'une structure spécialisée ou à domicile. Cela génère d'importants frais médicaux partiellement pris en charge par la sécurité sociale (dépassements d'honoraires, chambre individuelle, thérapies de groupe, etc.).

Ainsi, les garanties incluses dans le contrat santé sont conçues afin de permettre un meilleur remboursement de la rééducation émotionnelle pour lutter contre :

  • la frustration de la perte d'autonomie et les difficultés de la réduction psychomotrice
  • les fréquentes dépressions, crises d'angoisse consécutives à l'attaque cérébrale, phobie de la cause de l'accident (Peur de conduire sa voiture ou de monter sur des escaliers, etc.)
  • la baisse de motivation du patient face aux séquelles de l'AVC ou du traumatisme subi
  • les troubles de l'humeur et du comportement.

L'aide post-AVC ou suite à un accident peut aussi être prodiguée par un psychologue afin de mieux accompagner le patient et son entourage. Elle s'effectue le plus souvent à travers des jeux ludiques, l'art-thérapie, suivi comportemental, etc., qui sont remboursables par des mutuelles selon des forfaits spéciaux comme le remboursement jusqu'à 350 €/an pour les cures thermales, la thalassothérapie, la balnéothérapie, etc. De plus, les patients atteints de limitations irréversibles de l'autonomie, ils peuvent bénéficier d'aides sociales s'ils sont éligibles à la prestation de compensation du handicap (PCH).

Afin de profiter de meilleurs remboursements des frais de rééducation, ayez le réflexe de recourir aux devis gratuits pour comparer et trouver la bonne mutuelle santé en un tour de main.

4.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Évaluation 4.5 sur 5 (note basée sur 20 vote(s))

Évaluer notre article